prêt hypothécaire

Le guide pratique du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire fait partie des solutions de crédit d’argent dont particulier et professionnels peuvent souscrire. Il consiste à faire un crédit en hypothéquant un ou plusieurs biens immobiliers faisant partie du patrimoine de l’emprunteur.

L’hypothèque en question peut  se faire, soit sur un bien immobilier pour l’achat duquel un crédit a été formulé, soit sur un bien immobilier complètement indépendant de l’emprunt en question.

Dans la mesure où le crédit est non remboursé, la banque est en plein droite de saisir et de mettre en vente le bien immobilier hypothéqué.

Pourquoi prendre un prêt hypothécaire ?

Différentes raisons poussent les gens à prendre un prêt hypothécaire et cela que ce soit d’ordre personnel ou professionnel. Tout particulier ayant un patrimoine immobilier peut souscrire pour un prêt hypothécaire.

Envisager ce type de crédit survint pour la plupart du temps quand les personnes en question souhaitent acquérir un bien immobilier. La raison n’est pourtant pas toujours dirigée en ce sens.

Il est bien possible qu’il serve à financer un tout autre type de projet. Sa souscription se fait alors selon les besoins financiers. Les raisons les plus courants étant : le prêt hypothécaire mauvais crédit pour se sortir d’un endettement; le prêt hypothécaire viager pour s’assurer un complément de retraite; Et le prêt hypothécaire cautionné ce qui permet à une personne âgée d’accéder à un crédit.

Comment fonctionne le prêt hypothécaire ?

Le fonctionnement du prêt hypothécaire n’est pas différent des prêts classiques. Il se fait évidemment sous contrat où seront écrit en noir et blanc tout ce qui est modalités, durée ainsi que le montant du crédit. Les modalités d’emprunt sont assez ressemblantes au crédit classique.

A lire également  Crédit à la conso : une demande en pleine croissance

Ainsi, le remboursement peut se faire autant par mensualité que par anticipation. Toutefois, le taux peut être variable comme fixe. Quant à la durée, il peut être à court comme à long terme. Cela dépend uniquement du taux d’endettement de l’emprunteur.

Néanmoins, cette durée peut être beaucoup plus longue qu’un prêt classique et peu s’étaler sur une vingtaine d’années. Sur cette échéance, une seule restriction s’impose : la dernière mensualité devrait être payée avant les 90 ans de l’emprunteur.

Le montant du crédit hypothécaire se fixe selon la valeur du bien immobilier hypothéqué. L’évaluation du bien se fait souvent alors via une expertise immobilière.

Toutefois, les modalité de payements et les taux diffèrent selon les organismes de prêts. Pour en savoir d’avantage, cliquez ici.

Continuez votre lecture

Suivez l’actualité

Les derniers articles