Faut-il regrouper ses crédits maintenant ?


5 septembre 2016 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Crédit


Le regroupement de credits

Avec la baisse des taux, les emprunteurs se demandent si regroupement de crédits n’est pas plus intéressant. Faut-il se lancer pour réduire ses mensualités ? De quels taux peut-on espérer profiter ? Lumières.

Regrouper ses crédits en ce moment

Tous les médias parlent en ce moment de la baisse des taux, un phénomène lié à la politique de la Banque Centrale Européenne qui compte bien maintenir la production de crédit dans le vert et fait profiter les ménages européens. En France, les taux n’ont jamais été aussi bas et battent des records, surtout dans le domaine du crédit immobilier.

De ce fait, de nombreux emprunteurs  se ruent vers leur établissement bancaire afin de réaliser des simulations et des demandes d’études pour leur projet d’acquisition de l’habitat. Simplement, les emprunteurs ayant déjà des crédits se demandent s’ils ne peuvent pas eux aussi profiter de cette réduction des taux pour optimiser leurs remboursements, comme avec le regroupement de crédits par exemple.

Les taux bas concernés dans le regroupement de prêts

Les intermédiaires de banques spécialisés dans le regroupement de crédits l’affirment en ce moment, les taux ont bien baissé pour cette opération de financement. Il n’a jamais été aussi intéressant de regrouper ses crédits en cette période estivale. Simplement, cette opération s’adresse aux ménages souhaitant réduire leurs mensualités ou simplifier le remboursement de leurs dettes, il est inutile pour des emprunteurs ayant un taux d’endettement faible de regrouper leurs emprunts, il n’y aurait d’ailleurs aucun intérêt au final.

A lire également  Crédit : la solution pour financer un projet?

Simplement, les ménages dans le besoin peuvent espérer obtenir un taux proche de 3% sur du regroupement de prêts immobiliers, en matière de crédits à la consommation, les taux sont légèrement plus élevés mais restent très intéressants par rapport aux précédentes années.

Continuez votre lecture
Comments